Local en Bocal

Une entreprise locale au service des producteurs
lundi 11 février 2019
par  DEA
popularité : 7%

Le 07 février 2019, l’entreprise Local en Bocal fêtait sa troisième année en présence des producteurs du réseau. Une visite de l’atelier de transformation et un apéritif autour d’une discussion pour prévoir les approvisionnements en fruits et légumes étaient au programme.

Local en Bocal est une entreprise de transformation de fruits et légumes et conserves (soupes, bocaux, compotes, tartinables, etc.). Cette entreprise a fait le choix de valoriser les légumes "moches" issus de l’agriculture biologique, et offre aux producteurs de transformer à façon leurs produits.

Historique
Local en Bocal et la marque A côté ont débuté en 2015 sous l’impulsion de Charlotte Trossat, ingénieure agronome, et son beau-frère Mathieu, maraîcher. Dans un premier temps, l’entreprise loue des locaux à la journée puis déménage vite sur le MIN d’Avignon. Au mois d’août 2018, l’entreprise s’installe à son emplacement actuel, dans un atelier à Montfavet, à proximité du site d’Agroparc où le lycée François Pétrarque est implanté.

Le succès grandissant de la marque A côté se traduit par une augmentation du chiffre d’affaire (200 000€ en 2018, et 600 000 prévus en 2019), et la création d’emplois. En effet, le projet qui était porté par trois paires de bras en 2015 rémunère à présent neuf personnes.

Les produits transformés de Local en Bocal sont commercialisés dans toute la France, notamment grâce à un partenariat avec la chaîne de magasins bio La Vie Claire, et depuis 2018, l’atelier de transformation fournit aussi la cuisine centrale d’Avignon en produits bio et locaux, tels que des soupes et des compotes en poche de deux litres.

Les valeurs de l’entreprise
Dès la mise en place du projet, le choix a été fait de produire des conserves labellisées agriculture biologique, en employant comme matière première des fruits et légumes bio. Les raisons qui ont poussé à cette décision sont environnementales et en accord avec les principes moraux de Charlotte Trossat, et c’est également des considérations écologiques et sociales qui l’ont amenée à s’approvisionner au niveau local, ceci afin de valoriser les savoirs-faire locaux de réduire le bilan carbone des produits finis. L’engagement sociétal de l’entreprise a récemment été reconnu par l’Etat comme Entreprise solidaire d’utilité sociale en récompense aux efforts de Local en Bocal pour favoriser l’emploie et améliorer les conditions de vie au travail. Par ailleurs, une aire de compostage est à l’étude pour recycler les déchêts végétaux émanent de la production.

En effet, la réduction du gâchis est une idée forte pour l’entreprise : si le choix des légumes moches permet de toucher une matière première à bas prix, stabilisant la réussite économique de l’entreprise et permettant la création d’emplois au niveau local, tout en proposant un complément de revenu aux agriculteurs locaux pour les invendus, cela permet surtout de valoriser en 2018 quelques 50 tonnes de produits qui auraient été jetés en raison de leur non conformité aux autres circuits de distribution.

Le partenariat avec le lycée
L’approvisionnement en bio et local n’étant pas toujours aisée et étant fortement dépendante de la saison, il est important pour Local en Bocal de tisser des liens étroits avec ses fournisseurs. En effet, une bonne communication entre les deux maillons de la chaîne permet d’optimiser les ravitaillements, notamment en début et fin de saison, et d’anticiper les pénuries dues aux aléas climatiques ou à d’autres raisons. Par ailleurs, la connaissance des besoins de l’atelier longtemps en avance permet aux producteurs de mettre en place des cultures au sein de leurs assolements avec la garantie d’un débouché.

C’est dans cette démarche que s’inscrit le partenariat entre l’exploitation du lycée agricole et Local en Bocal. En effet, sur l’année 2018, l’exploitation a fourni à l’atelier de grandes quantités de courgettes, d’aubergines et de courges. Les deux installations étant situées à moins de 5km l’une de l’autre, il est possible au lycée de combler des manques de façon très réactive.

Pour l’année 2019, l’assurance d’un débouché grâce à la transformation (vente à l’atelier ou transformation à façon des produits) sécurise la mise en place de cultures au débouché hasardeux sur le l’exploitation (ex : aubergines) et permet à l’exploitation de se diversifier vers de nouvelles espèces (tomates, betteraves, ail, oignons...) et de rapprocher du site de transformation une partie des approvisionnements de Local en Bocal pour lesquels le disponibilité des produits au niveau local est difficile.

Cette démarche est cohérente avec les objectifs de l’exploitation agricole, puisque la diversification de la rotation est un des piliers agronomiques de la production en agriculture biologique, et que les débouchés auprès des cantines scolaires de Local en Bocal complètent la démarche de commercialisation des produits de l’exploitation en circuits courts après des restaurations collectives.

Cueillette des aubergines invendables pour Local en Bocal (2018) Visite des locaux de Local en Bocal (2019)

Liens complémentaires
Le site internet : http://www.recettes-d-a-cote.fr/


Navigation

Articles de la rubrique

  • Local en Bocal