Présentation de la rotation-type en grandes cultures

vendredi 19 juillet 2019
par  admin
popularité : 41%

L’atelier grandes cultures représente la plus grande part de la SAU de l’Exploitation Agricole et la majorité de son chiffre d’affaire. La rotation désigne la succession des cultures au cours du temps.

Par rapport aux exploitations du même type du secteur, l’assolement est très diversifié puisqu’il comporte 9 cultures. Il se compose essentiellement de cultures d’hiver : blé tendre, blé dur, colza, pois protéagineux, orge, lentille et pois-chiche, et de peu de culture d’été : sorgho et tournesol. La sole de plantes cultivées en hiver est plus importante, étant donné qu’il s’agit de cultures mieux adaptées aux caractéristiques actuelles du climat méditérranéen, et notamment aux été très secs, les orages estivaux étant de plus en plus rares et la pluviométrie estivale proche de zéro.

La rotation type est la suivante :

La part de légumineuse grain (hors luzerne) est faible en raison du délais de retour à la parcelle. On observe de façon systématique l’implantation d’un blé dur après une légumineuse. En effet, l’enrichissement du sol par les légumineuses permet de respecter la réglementation dans la culture de blé suivante, sans l’apparition de carences azotées pouvant être préjudiciables aux rendements sur la céréale.


Navigation

Articles de la rubrique

  • Présentation de la rotation-type en grandes cultures